JE FAIS UN DON
Travail thérapeutique avec les écuries du Zéphyrs

Travail thérapeutique avec les écuries Zéphyrs

Fin août, sortie thérapeutique aux écuries du Zéphyrs pour Ma chance, moi aussi Albertville et Aix-les-Bains.

Plusieurs fois dans l'année, nous mutualisons les activités afin que les enfants de 2 établissements puissent se rencontrer, se découvrir et partager des moments ensemble.
Les enfants d'Albertville et d'Aix-les-Bains étaient donc ravis d'apprendre qu'ils allaient partager un après-midi aux écuries du Zéphyrs.

Il est bien connu, qu'évoluer au contact des chevaux est une véritable école de la vie !
Au contact du cheval, nous travaillons sur la patience, le sens des responsabilités, la volonté, le calme, la rigueur, la confiance en soi etc.
Dès leur arrivée aux écuries, ils se sont vus attribués un poney par groupe de deux. De cacahuète à myrtille, en passant par chocolat ou noisette, bref, un festival de noms à vous mettre l’eau à la bouche !!

Ils ont eu la possibilité de brosser et soigner leur poney,
Après l’appréhension du début à les approcher, les enfants ont rapidement pris confiance et se sont liés d’affection pour leur nouvel ami. Puis, après les avoir brossé, tout le groupe est parti pour un petit tour de manège !

Mais avant de commencer, la sécurité tout d'abord. Cet exercice était une belle occasion pour enrichir un peu son vocabulaire : bombe obligatoire sur la tête et mise en place de la selle et des étriers sur le poney.
Puis, chacun leur tour, les enfants ont grimpé sur leur monture, et ont effectué des petits jeux de guidage : comment faire avancer son poney, le faire tourner à gauche, à droite, s’arrêter, rester les uns derrière les autres...

Exercices pas si faciles, et encore moins quand il a fallu partir en promenade.
Que les tentations sont grandes pour les poneys, de l’herbe partout aux alentours qui ne demandent qu’à être déguster !!
Mais nos petits cavaliers ont bien réussi à tenir les rênes et la balade s’est déroulée sans encombre.
De retour aux écuries, il est temps de dire au revoir à son compagnon de l’après-midi. Certains ont plus de mal à partir, de beaux moments de complicité se sont créés, ce qui n’est pas sans rappeler que cette relation avec l’animal, ne peut être que bénéfique, voire thérapeutique pour certains enfants.

5 4 3  2 1