Accueil | Dans les médias | « Avec Ma Chance Moi Aussi, nos enfants ont un avenir »
Actualités
Retour à la liste des articles

« Avec Ma Chance Moi Aussi, nos enfants ont un avenir »

Aix-les-bains
« Avec Ma Chance Moi Aussi, nos enfants ont un avenir »

Dauphiné Libéré
Samedi 21 ars 2020

 

AIX-LES-BAINS L’ASSOCIATION MA CHANCE MOI AUSSI TOURNE À PLEIN RÉGIME DANS LE QUARTIER DU SIERROZ

 

Douze enfants issus du quartier Sierroz et de familles en grande fragilité sont pris en charge par une association éducative et sociale. Les parents témoignent du grand soulagement que représente pour eux cette aide miraculeuse. Il se glisse furtivement dans la salle cinq enfants de 7 ans répètent des saynètes de théâtre. Avec sa bonne tête de papi barbu, André Payerne passe bien auprès des petits. Lui, ancien capitaine d’industrie savoyarde habitué à mener ses hommes d’une poigne de fer, mais dans un gant de velours. Toujours. Paternaliste assumé, il n’a jamais tourné la tête face aux problèmes sociaux de ses employés. Et c’est en comparant la situation de ses petits-enfants au bord de la piscine familiale avec les petits enfants de ses ouvriers au bord du trottoir qu’il a décidé de leur donner une chance, à eux aussi.

 

 

La première structure est née à Chambéry-le-Haut, il y a cinq ans. Depuis, elle a essaimé dans toute la France. À Aix-les-Bains, Ma Chance Moi Aussi a ouvert ses portes dans le quartier prioritaire du Sierroz en octobre dernier. Douze enfants âgés de 5 à 7 ans sont pris en charge chaque jour après l’école pour du soutien aux devoirs, des ateliers d’art, d’expression et de civisme. Le mercredi, ils profitent d’une activité sportive en ville. Et la moitié des vacances scolaires, l’association les emmène se promener dans la région ou faire des camps de vacances, à la mer ou la montagne.
Et ce suivi rapproché durera tant que les enfants seront scolarisés, soit
jusqu’à leurs 16 ans.

 

Dans l’atelier au soutien scolaire, animé par une enseignante en retraite, l’ambiance est studieuse. Maryse Marquesy s’en émerveille.

«  C’est incroyable les progrès que peuvent faire ces petits en si peu de temps. Nous sommes ouverts depuis cinq mois et déjà, ils rattrapent leur retard scolaire. Ils ont appris à se poser, à se concentrer, se tenir droit et respecter les temps de paroles entre eux. C’est magnifique. »

 


Aux petits qui pratiquent le théâtre, on leur pose la question. Vous êtes contents de venir ici tous les
jours ? «  Ouiiii. Ici il n’y a pas de méchants  », répond un petit garçon à lunettes.

 

 

Et les parents ?

«  Quand Florence Bozonnet (la directrice de l’association, NDLR) est venue nous présenter son projet fin juin dernier, à la sortie de l’école, on a écouté, on a pris le prospectus et on l’a collé sur le frigo. On était un peu suspicieux  », avoue Najah, jeune maman de Wahiba, 6 ans et Adam, 5 ans. «  Avec mon mari, on a réfléchi et on s’est dit que c’était quand même formidable, ce qui était proposé. Alors on a donné notre accord pour les deux petits. Au début, on était très vigilants. Mais quand on a vu le changement opéré chez nos enfants, on a été comblé  », témoigne-t-elle d’un joli sourire. «  À la maison, ils sont plus curieux, plus ouverts d’esprit. Ils apprécient de faire leurs devoirs et surtout, ils pratiquent des sports qu’on n’aurait jamais imaginés pour eux, comme le rink hockey ! Oui, cette association, c’est vraiment une chance pour eux. »

 


Même son de cloche pour cette maman portugaise qui a un peu de mal à parler le français. Et à aider ses enfants pour les devoirs.

«  J’ai quatre enfants et avec mon mari, nous n’avons pas beaucoup de moyens. Sans cette association, nos enfants ne feraient rien de ce qu’ils font aujourd’hui  », sourit-elle, des étoiles dans les yeux. « À l’école, la maîtresse m’a dit que mon Ricardo avait fait beaucoup de progrès en écriture et en lecture. Et le petit est fier. Du coup, son petit frère Miguel veut faire pareil. Eux qui étaient un peu isolés à l’école se sont fait plein d’amis ici. Ils sont plus épanouis. Aujourd’hui, je sais que mes enfants auront plus de chance que nous pour réussir dans la vie. Ils ont un avenir. Grâce à l’association. ».


La mairie d’Aix-les-Bains offre les locaux à Ma Chance Moi Aussi, geste apprécié…

 

Lire la suite de l’article

 

Partager l'article :
Ma Chance Moi Aussi utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour l’amélioration de l’expérience utilisateur.