Accueil | Actualités | Des ateliers pour développer les gestes éco-citoyens
Actualités
Retour à la liste des articles

Des ateliers pour développer les gestes éco-citoyens

Décines
Des ateliers pour développer les gestes éco-citoyens

Pendant ce mois de février, les 12 enfants de l’école Prainet 2 de Décines ont participé à des ateliers organisés par l’association « Sens et Savoirs » de Villeurbanne.

 

Ces ateliers ont pour objectif d’accompagner les enfants à développer leur confiance en eux en exerçant leur habileté manuelle, grâce à des activités ludiques. Ce mois-ci, les ateliers visaient à encourager les enfants à réfléchir sur le respect de la planète en limitant les déchets et en adoptant des gestes éco-citoyens.

Après les tawashis, présentés lors d’un précédent article, les enfants ont fabriqué des bee-wrap et des savons.

 

Les séances commencent par un petit temps où chaque enfant exprime son humeur du moment. C’est l’occasion de les amener à être à l’écoute de leur ressenti émotionnel et à s’écouter les uns et les autres. Puis l’animatrice présente le thème du jour et l’atelier.

Ces dernières séances nous avons parlé des déchets que nous produisons, et en particulier des plastiques, qui se retrouvent parfois dans l’océan s’ils ne sont pas jetés dans les poubelles.

 

Les animaux marins et les oiseaux, en mangeant ces déchets plastiques, s’étouffent ou tombent malades. Même en jetant ces déchets à la poubelle, il reste important de les limiter.

Cela permet d’économiser des matières premières épuisables et précieuses, de réduire l’énergie utilisée pour les stocker et les détruire, et ainsi protéger l’environnement.

 

 

Le bee-wrap est une alternative à l’emballage plastique que l’on met sur les plats pour conserver les restes de nourriture au réfrigérateur. Pour le fabriquer, les enfants ont choisi un morceau de tissu, puis ont tracé une forme et l’ont découpée.

 

Ensuite ils ont réparti sur le tissu des pastilles de cire d’abeille et l’animatrice les a fait fondre à l’aide d’un fer à repasser.

Une fois enduit de cire d’abeille, le bee-wrap est prêt à être utilisé pour protéger les restes, par exemple en le fixant sur un plat.

 

Le bee-wrap se lave à l’eau froide savonneuse et s’utilise autant de fois qu’on le souhaite !

 

 

Les enfants ont également fabriqué du savon à partir d’une base de savon d’origine naturelle, sans huile de palme. L’animatrice leur a expliqué que cette base de savon contenait moins d’ingrédients chimiques que les savons du commerce, et qu’utiliser du savon permettait de générer moins d’emballages plastiques que le gel douche.

 

Les enfants ont coupé chacun un morceau de savon en tout petits morceaux pour les faire fondre ensuite au bain-marie, dans une casserole. Ils ont ensuite rajouté quelques gouttes d’huile essentielle d’abricot, qui avait fait l’unanimité parmi les deux parfums proposés..

 

Une fois les copeaux de savon transformés en liquide, l’animatrice a rajouté une pointe de pigment naturel coloré dans chacun des récipients, ce qui a donné une base de savon rouge et une autre jaune. Les enfants ont choisi une forme dans les moules en silicone et la ou les couleur.s de leur savon.

L’animatrice a versé le savon dans les moules et il n’y a plus eu qu’à patienter jusqu’à ce qu’ils aient durci…

Les enfants étaient ravis de la fabrication de leur savon.

 

 

 

« Le bee-wrap ca remplace le papier aluminium pour éviter de polluer la nature et les savons maison c’est mieux parce qu’on sait ce qu’il y a dedans »  Ilyas 8ans

 

« J’ai aimé faire les savons maison pour ne pas polluer la nature »  Faik 8 ans

 

« Ca sert à ne pas polluer l’océan et en plus ca sent bon »  Liana 8 ans

 

Partager l'article :