Accueil | Actualités | La place des écrans chez les enfants
Actualités
Retour à la liste des articles

La place des écrans chez les enfants

Décines
La place des écrans chez les enfants

Dans une société où le numérique a une place plus que prépondérante, il peut être à la fois utile, pratique, voire essentiel pour certains corps de métier mais son utilisation dès le plus jeune âge peut avoir un effet néfaste chez les plus jeunes : perte de concentration, agitation, colère, trouble de l’apprentissage et surtout il peut nuire au développement psychologique des enfants.

 

Pour bien se développer, un tout-petit a besoin d’avoir des contacts avec les autres et de faire toutes sortes d’activités (ex. : casse-têtes, pâte à modeler, bricolage, culbutes, lancer un ballon, regarder des livres). D’ailleurs, les interactions qu’un enfant a avec son environnement et son entourage sont la meilleure source de stimulation pour lui. Or, plus un enfant passe du temps devant un écran durant une journée, moins il lui en reste pour jouer et parler avec les autres. Pour cette raison, il n’est pas conseillé que les écrans prennent trop de place dans sa vie.

 

De la même manière, une grande utilisation des écrans réduit souvent le temps accordé aux activités physiques et au jeu libre. Plusieurs études ont d’ailleurs établi un lien entre la sédentarité causée par l’utilisation des écrans et le surpoids chez les enfants. De plus, le manque d’activité physique et la sédentarité pourraient également nuire au développement d’habiletés motrices indispensables au développement global de l’enfant (ex. : marcher, courir, lancer, sauter, ramper, etc.).

 

 

Chez les enfants, une très grande exposition aux écrans en bas âge serait ainsi associée à :

  • Une moins bonne motricité à l’entrée à l’école parce qu’ils n’ont pas assez couru, sauté, lancé, dessiné ou découpé
  • De faibles habiletés sociales en raison d’un manque d’interactions
  • Des capacités cognitives moins élevées, particulièrement en ce qui concerne la mémoire à court terme, le développement du langage et l’apprentissage de la lecture et des mathématiques
  • Un mauvais contrôle des émotions et des comportements (agressivité, difficulté à se calmer seul et passivité)
  • Des difficultés d’attention
  • Des problèmes de sommeil
  • Une mauvaise estime de soi
  • Des problèmes de santé (surplus de poids, obésité, fatigue, maux de tête, myopie, problèmes de posture, mauvaise alimentation, hypertension, diabète de type 2, problèmes cardiovasculaires à long terme, etc.).

 

 

Par rapport aux comportements que nous pouvons constater chez les enfants que nous accompagnons et à la demande des parents, nous avons décidé de mettre en place un atelier parent sur « la place des écrans chez les enfants »

 

 

 

 

Ci-joint la trame mise en place :

– Accueil des participants, présentation de l’intervenante et de la séance. Présentation de l’atelier déjà réalisé avec les enfants. (5 minutes)

 

1ère partie : Impacts des écrans (25min)

 

– « Photo langage » : Plusieurs images sont disposées sur une table ou sur un mur. Les parents prennent tour à tour la parole, se présentent et choisissent une image qui leur évoque le plus les écrans avec leur enfant (difficultés, bénéfices, conséquences…).

 

 

 

 

 

– Visionnage des vidéos :

https://www.youtube.com/watch?v=ADpS6oK5zH4 (1ère minute)

https://www.youtube.com/watch?v=OVht9ZP-tT4 (2 premières minutes)

– Temps d’échanges sur les impacts des écrans, à partir du photo-langage et des vidéos.

 

2ème partie : Perspectives pour réduire les impacts négatifs des écrans (25 minutes)

 

  • Présentation d’un cas : Amina, 6 ans, regarde la télévision depuis 1h30. Son père lui demande de passer à table mais elle ne répond pas. Après plusieurs demandes, il éteint l’écran. Amina, n’avait pas terminé son épisode de « Zig et Sharko ». Elle pleure, hurle. Fatigués et voulant arrêter la crise, les parents finissent pas céder et la laissent regarder son épisode. Vous reconnaissez vous dans cette situation ? Comment auriez-vous réagi ? Comment les parents auraient pu faire pour éviter la crise ? => Définir les règles avec l’enfant en amont, par exemple le nombre d’épisodes

 

  • Présentation de l’affiche des « 4 Pas »: Pas d’écrans le matin, Pas d’écrans durant les repas, Pas d’écrans avant de s’endormir, Pas d’écrans dans la chambre de l’enfant.

 

  • Temps d’échanges : Cela vous parait difficile ? Que pourriez-vous mettre en place pour faciliter la mise en place de changements ? => Progressivité, explications et échanges avec l’enfant, cadre, proposition d’autres activités, etc.

 

Conclusion : Qu’avez-vous retiré de ce temps d’échanges ? Qu’aimeriez-vous mettre en place ? (5 minutes)

 

En fin d’atelier nous avons proposé des solutions concrètes pour diminuer les écrans.  Avec notamment un jeu de cartes avec des activités alternatives (et une affiche regroupant les activités), un exemplaire de jeu de cartes à chaque famille avec un planning vierge pour que les enfants collent l’activité choisie chaque jour et on a aussi remis l’abécédaire sportif et des « cocottes » sportives avec des défis à faire en famille.

Un dossier papier (que vous pouvez retrouver ci-dessous) récapitulant tout ce que l’on abordé durant l’atelier a été remis à chaque parent, pour qu’ils puissent l’aborder avec leurs enfants et le mettre en pratique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article :
Ma Chance Moi Aussi utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour l’amélioration de l’expérience utilisateur.