Accueil | Établissements | Outil Parentalité – Relations dans la fratrie
Actualités
Retour à la liste des articles

Outil Parentalité - Relations dans la fratrie

Annemasse
Outil Parentalité - Relations dans la fratrie

Chaque 2ème vendredi du mois, nous retrouvons les parents pour un Café Parents au sein de l’établissement d’Annemasse. Il nous permet de transmettre des informations importantes aux parents : sur les évènements à venir, le rappel des règles, l’organisation avec les enfants, etc.

 

En outre, nous pouvons profiter de ce temps pour discuter autour une thématique parentalité. L’un des derniers ateliers fut consacré aux relations au sein de la fratrie, co-organisée avec la psychologue de l’établissement, Ella Louis.

Ce fut l’occasion pour les parents d’échanger sur les difficultés qu’ils rencontrent et de réfléchir, avec l’aide de l’intervenante à de nouveaux outils.

 

 

 

 

Tout d’abord, il faut rappeler que c’est « normal » qu’il y ait des conflits entre frères et sœurs. Souvent c’est à cause de rivalité ou de jalousie.

 

L’une des choses à faire avec vos enfants est d’essayer d’être juste plutôt que d’essayer de les traiter de façon égale, parce que leurs besoins sont différents, chaque enfant est unique.

 

  • Parler à vos enfants et identifier quels sont leurs besoins. Chaque enfant est différent et a des besoins différents. Un enfant de 5 ans aura plus envie de passer du temps avec vous avant d’aller dormir par exemple en lisant une histoire ensemble, alors qu’un adolescent aura peut-être plus besoin d’un temps durant la journée pour faire les magasins avec vous.

 

  • Pensez à féliciter vos enfants lorsqu’ils se comportent bien et qu’ils sont gentils les uns avec les autres. Le fait de renforcer ce comportement leur donnera envie de continuer à bien se comporter.

 

  • Lors d’un conflit, les enfants sont souvent envahis par l’émotion. Ils ne savent pas gérer les émotions comme les adultes et ils ne vous entendent pas dans ces moments-là. Vous pouvez donc dans un premier temps leur proposer un lieu calme ou un temps mort durant lequel les deux enfants sont séparés. Une fois qu’ils sont un peu calmés vous pourrez discuter de ce qui a causé le conflit et utiliser les outils suivants si besoin.

 

  • Poser un cadre et des limites. Être constant, ne pas céder.

 

  • L’enfant doit rester à sa place d’enfant, il ne doit pas adopter un rôle de « parent » envers son frère ou sa sœur à part si c’est permis par le parent et expliqué à l’avance.

 

  • Aspects positifs du conflit : s’affirmer, créer sa personnalité, trouver sa place, apprendre à négocier et trouver des compromis

 

  • Prendre du temps avec chaque enfant individuellement

 

Outils à utiliser à la maison :

Des outils peuvent vous aider.  Voici des exemples que vous pourrez reproduire en plus grand et mettre sur votre frigo ou autre part chez vous.

 

  1. La chenille des couleurs.

Du rouge au vert, l’enfant commence la journée dans le vert, et peut descendre jusqu’au rouge. S’il est dans le vert à la fin de la journée, il aura droit à une récompense. Les récompenses ne sont pas des cadeaux, cela peut-être : un petit massage de la tête d’1 minute, lire une page d’un livre, cuisiner ensemble, choisir le repas du soir, faire une partie de jeux ensemble etc… A vous de trouver ce qui plait à vos enfants ! Faites une liste de récompenses à l’avance, des petites choses faciles à mettre en place dans le quotidien.

 

 

Vous pouvez imprimer d’un côté la chenille, et de l’autre les prénoms des enfants à placer sur les différentes couleurs.

 

 

  1. Le tableau des comportements

Vous pouvez imprimer ce tableau et les vignettes à coller dedans. Les vignettes représentent des bons et mauvais comportements. Dès que l’enfant se comporte bien, ou mal, vous pouvez l’amener à mettre le comportement dans la bonne case.

 

L’enfant peut également dessiner l’acte à ne pas faire ou à faire si vous ne pouvez pas imprimer.

 

D’ailleurs le fait de dessiner le comportement aide aussi l’enfant à intégrer de quoi il s’agit !

 

Comportements positifs Comportements négatifs
 

Coller ici les images que vous aurez créées ou imprimées

 

Exemples :

Etre bienveillant

partager,

être patient,

aider quelqu’un

faire ses devoirs

participer aux tâches de maison etc…

 

Coller ici les vignettes que vous aurez créées ou imprimées

 

Exemples :

Frapper

Insulter

Crier

Dire des choses méchantes

Ne pas écouter

 

 

Exemples de vignettes :

 

 

 

Adolescents :

Pour les adolescents, c’est un peu différent.

L’adolescence = période difficile, pour les parents et pour les adolescents.

Les adolescents ont besoin de leur espace, c’est normal s’ils passent beaucoup de temps dans leur chambre et n’acceptent pas que les frères et sœurs rentrent.

Les adolescents cherchent l’autonomie mais ont quand même besoin du soutien de leurs parents et de temps avec eux.

 

Il est important d’être à l’écoute des adolescents, les questionner sur comment ils vont, prendre du temps juste avec eux. Même s’ils ne parlent pas beaucoup au début, au moins ils sauront que vous êtes disponible pour les écouter quand ils en auront besoin.

 

Contrairement aux enfants, vous pouvez avoir des discussions profondes avec eux, leur montrer que vous êtes à l’écoute de leurs émotions et essayer du mieux que possible de ne pas les juger.

 

Pensez toujours à donner de la valeur à l’enfant qui est « victime » des méchancetés du grand frère ou de la grande sœur adolescente, même si vous vous sentez démunis ; expliquez que c’est un comportement inacceptable.

 

A toutes les familles :

Il n’existe aucun parent parfait, chacun fait de son mieux, et nous sommes là pour vous accompagner ! 

Partager l'article :
Ma Chance Moi Aussi utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour l’amélioration de l’expérience utilisateur.